Un voyage sur verre...

Un des plaisirs des maisons de famille est la découverte de vieilleries remisées parce que passées de mode, ou n’intéressant plus personne, ou simplement oubliées… Et puis un jour, on se penche sur ces petites boites en bois semblant sans intérêt. Une première révèle des photos de monuments sur plaques de verre. Une autre rassemble ce qui pourrait être des photos de famille, sur ce même support…
De boite en boite les sujets se précisent : voyages en Terre Sainte et au Levant, Expédition en Egypte, l’été sur l’océan atlantique, la récolte du sel en pays guérandais… autant de sujets et d’images étonnantes, datées des années 1850 à 1900 !

Après la surprise, c’est le temps de décider que faire de ces photographies. D’abord les numériser et observer si elles ont un intérêt : historique et documentaire, familial… ou simplement esthétique. Faire un premier choix puis, face à la qualité de ces documents, s’interroger sur le niveau de restauration à appliquer. Certaines des traces du temps n’apportent-elles pas, elles aussi, une force d’émotion supplémentaire ? Ces « balafres » et autres « gangrènes » de la matière semblent nous rappeler que tout est voué à se transformer, et les images à disparaitre… et pourtant, elles sont encore reconnaissables à nos yeux nus, plus de 100 ans après !